Législation sur le CBD en France : situation actuelle

Le CBD prend son envol, c’est indéniable. Que ce soit dans le monde, en Europe ou en France, on ne compte plus les projets qui tournent autour du CBD. La législation évolue à petits pas mais pas au même rythme que les entrepreneurs. Petit tour d’horizon de la situation actuelle.

Un marché en pleine expansion

Une simple recherche sur votre moteur de recherche préféré avec le terme CBD permet de se rendre compte de l’ampleur du phénomène. En bref, j’ai fait mon petit essai. Le résultat est impressionnant : sur la première page de résultats cinq articles sur dix parlent de l’ouverture de magasins. Vous pouvez essayer, c’est comme ça tous les jours depuis environs deux mois. Par ailleurs cela ne concerne pas que les magasins physiques. De plus, il y’a les magasins en lignes, les projets sur les cosmétiques, sur l’alimentaire, les animaux de compagnie etc… Le marché est en plein boom!

Des syndicats à la manœuvre et une législation floue

Un foisonnement de syndicats, d’unions d’industriels, de think-tanks sont à la manœuvre pour donner leurs avis. L’état du marché, son évolution, la législation à mettre en place. Même si les avis divergent il semble que tout le monde est d’accord pour dire que les législateurs Français sont à la traine. Un entretien entre France 24 et Ludovic Rachoud, président de l’Union Industrielle pour la Valorisation des Extraits de Chanvre le montre bien : il y’a un écart entre le potentiel du CBD en France et l’état actuelle de la loi. Si bien que le pays risque de se faire distancer même s’il est le premier producteur en Europe et le troisième dans le monde : paradoxal n’est ce pas ??? Finalement, le nœud du problème se situe autour de l’exploitation de la fleur à l’intérieur du territoire. La ressente décision de la cour européenne de justice a changé la donne mais l’état Français semble encore frileux. Dans les semaines à venir , un texte devrait sortir : espérons qu’il aille dans le bon sens!

Un commentaire sur “Législation sur le CBD en France : situation actuelle

  1. Philousophe says:

    Bonjour. Nos “décideurs” ne sont pas frileux mais faux-Q ! Sujet au “quoi qu’en dira t-on”, trop fier de leurs nombril pour s’imaginer que l’on en a TOUS un .. En même temps, je lis sur un média (NewsWeed pour ne pas les citer 😉) que Mr Darmanin aurait signé avec un labo pour cultiver une variété à son nom (à une syllabe près ..)??! Ça en dit long sur leurs “projets”.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait.
Badge de confiance