Des chercheurs révèlent l’efficacité du cannabis à traiter l’autisme

Le samedi 2 avril, avait lieu la journée mondiale de la sensibilisation à l’autisme.

Les enfants diagnostiqués avec des troubles du spectre de l’autisme (TSA) – caractérisés par des difficultés d’apprentissage, de communication et de sociabilité ainsi que des comportements compulsifs et répétitifs – sont de plus en plus nombreux dans le monde. Les symptômes de la maladie sont eux aussi nombreux et entraînent une médication lourde.

Une étude menée sur des souris autistes

Une étude publiée dans la revue Translational Psychology par des scientifiques israéliens montre que des produits à base de cannabis rendaient des souris autistes plus sociables et moins enclines aux comportements obsessionnels, indique un communiqué de l’université de Tel Aviv.

L’équipe chargée de mener cette étude était composée de neurologues de l’Université de Tel-Aviv et dirigée par le Professeur Daniel Offen. Ce dernier, issu de la faculté de médecine Sackler, avait réussi, lors de ses expérimentations, à soigner avec succès les symptômes des animaux modèles, grâce à de l’huile de cannabis médical. Les chercheurs ont alors pu constater qu’un traitement à base de cette plante améliore à la fois les marqueurs biochimiques de la pathologie et le comportement de ceux qui en sont atteints.

Le THC plus efficace que le CBD

Les résultats de l’étude pourraient modifier la manière dont le cannabis est utilisé dans le traitement des personnes souffrant d’autisme, expliquent les chercheurs. Selon eux, c’est le mauvais composé du cannabis qui est actuellement utilisé pour soulager les souffrances des malades.

Les chercheurs de l’université de Tel Aviv montrent que c’est le tetrahydrocannabinol (THC) administré sous forme d’huile de cannabis, et non le cannabidiol (CBD) habituellement utilisé, qui permettrait d’obtenir des changements positifs et efficaces sur le long terme.

Cette étude est menée sur des animaux modèles d’autisme :

  • L’huile de cannabis exerce un effet favorable sur les comportements compulsifs et anxieux chez les animaux modèles ;
  • une diminution significative de la concentration du neurotransmetteur stimulant glutamate dans le liquide céphalo-rachidien est également observée chez les animaux modèles, ce qui contribue à expliquer la réduction des comportements anormaux ;
  • le THC, le cannabinoïde psychoactif du cannabis, apparaît le composé le plus efficace pour traiter l’autisme ; alors que de précédents essais cliniques ont testé le cannabis dans le traitement de l’autisme, mais avec de grandes concentrations de cannabidiol (CBD) l’autre cannabinoïde non psychoactif, mais largement anti-inflammatoire, cette étude met plutôt en avant l’action du THC dans cette indication.

L’effet d’entourage

Les souches utilisées pour traiter l’autisme contiennent généralement très peu de THC, en raison de l’appréhension à la fois de l’euphorie et des effets possibles à long terme. Dans cette étude, les chercheurs se sont demandés quelle substance active du cannabis provoque l’amélioration du comportement, et ils ont été surpris de découvrir que le traitement avec de l’huile de cannabis qui contient du THC mais ne contient pas de CBD produit des effets égaux, voire meilleurs – à la fois comportementaux et biochimiques. De plus, les résultats suggèrent que le CBD seul n’a aucun impact sur le comportement des animaux modèles.

close

10%

Spécialement pour vous. 🎁

Inscrivez-vous pour recevoir votre réduction exclusive, et restez informé de nos derniers produits et offres !

politique de confidentialité pour plus d’informations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vérifié indépendamment
1774 avis