Qu’est ce que le système endocannabinoïde ?

Découvert il y a 30 ans, ce système joue un rôle crucial dans le maintien des différents équilibres du corps. 

Le 1er récepteur endocannabinoide a été découvert dans les années 90, grâce aux recherches menées par les scientifiques, notamment celles du Dr Raphael Mechoulam, sur la molécule tétrahydrocannabinol (THC).

Après avoir constaté que ce cannabinoïde exogène venait se fixer sur un récepteur présent dans le cerveau humain, ils ont découvert que l’humain produisait également ses propres cannabinoïdes appelées ligands endogènes (produit par notre corps).   

Ces recherches ont permis la découverte de tout un système qu’on nommera le système endocannabinoïde ou SEC, présents chez l’homme ainsi que chez tous les mammifères.  

Le système endocannabinoïde est composé de trois composantes principales : 

  • Des récepteurs cannabinoïdes (comme CB1 et CB2), présents dans le cerveau et le corps, ainsi que dans certaines cellules du système immunitaire. 
  • Des endocannabinoïdes comme l’anandamide et le 2-AG qui sont produits dans le cerveau et qui se lient à l’un des deux récepteurs cannabinoïdes. 
  • Des enzymes métaboliques qui décomposent les endocannabinoïdes une fois qu’ils sont utilisés. Les deux principales enzymes du système endocannabinoïde sont FAAH, qui décompose l’anandamide et MAGL, qui décompose le 2-AG. 

Globalement, le système endocannabinoïde va agir de façon à maintenir l’homéostasie du corps, c’est-à-dire la capacité du corps à maintenir son équilibre intérieur.  

Pour aller plus loin… 

Le CBD agit parfaitement avec les récepteurs CB1 et CB2 en régulant l’équilibre interne du corps humain. Ces récepteurs agissent sur différentes zones du corps :  

  • CB1 est présent dans le système nerveux central et périphérique, aussi bien dans les cellules nerveuses que dans les cellules gliales ; 
  • CB2 se trouve dans des cellules du système immunitaire. 

En conséquence, le CBD présente de multiples avantages pour l’homéostasie du corps : 

  • Régulation du métabolisme : digestion, absorption des aliments… 
  • Gestion des émotions, de l’humeur et de la réponse au stress externe 
  • Régulation et optimisation du système immunitaire