La vaporisation, une méthode douce

La vaporisation du CBD devient de plus en plus populaire. En effet, cette méthode d’utilisation est bien moins nocive que la combustion classique car elle ne brûle pas la fleur. En vaporisant des cannabinoïdes, vous bénéficiez pleinement des principes actifs de la plantes sans inhaler les substances nocives produites par la combustion.  

La combustion, mauvais pour la santé

La manière la plus commune de consommer le chanvre est de le fumer (cigarettes ou joints, pipes) comme on le fait pour le tabac. Or l’exposition à la fumée de tabac cause des dommages dans les poumons qui sont la cause de symptômes respiratoires, de maladies pulmonaires et du cancer du poumon.

Selon certaines études, les dangers liés à ce mode de consommation du chanvre résident principalement dans l’inhalation de la fumée produite lors du processus de combustion.

Pour brûler un joint, il faut atteindre une température d’environ 400 – 500°C.

Le problème ? La fumée dégagée contient énormément de produits très nocifs pour la santé, dont des cancérigènes comme le goudron : pas moins de 111 composants, soit 80% des substances chimiques présentes dans cette fumée, ne sont pas des cannabinoïdes.

Par exemple, le joint de CBD fait inhaler 6 à 7 fois plus de goudrons et de CO que la cigarette. Et il contient 2 fois plus de benzène et 3 fois plus de toluène, des agents toxiques.

Alors que la combustion transforme la matière en une cendre noire de type suie, la vaporisation ne brûle pas le produit, ce qui maintient l’intégrité structurale du végétal.

La fumée inhalée à travers une cigarette n’extrait que 23% du CBD en moyenne et la fumée inhalée est constituée de 88% de produits toxiques et seulement 12% de principes actifs.

Optez donc pour la vaporisation ! Vos poumons vous remercieront…

Le chanvre ne se fume plus, il se vaporise !

« La vaporisation de fleurs séchées ou d’extraits concentrés de la plante de chanvre offre une alternative intéressante car la vapeur générée par le chauffage permet l’absorption des cannabinoïdes tout en réduisant drastiquement l’exposition aux composés toxiques générés par la combustion »

Dr Martin Juneau, 2018, cardiologue et directeur de la prévention à l’Institut de Cardiologie de Montréal et professeur titulaire de clinique à la faculté de médecine de l’Université de Montréal.

Principes

Les vaporisateurs pour chanvre sont de petits appareils qui chauffent la plante (fleurs, feuilles, résines, crumble…) finement hachée à une température suffisamment élevée (180-230°C) pour extraire sous forme de vapeur les composés actifs, c’est-à-dire le tétrahydrocannabinol (THC), le cannabidiol (CBD) et autres cannabinoïdes.

La température de vaporisation est un paramètre très important puisqu’à des températures relativement basses (<180°C) la vapeur contiendra principalement des terpènes et très peu de cannabinoïdes.

Les vaporisateurs proposent une méthode plus sûre que de fumer le CBD puisque les utilisateurs n’inhalent pas les produits toxiques de la combustion.

Vous pouvez utiliser notre Herbal Mix pour votre vaporisateur et l’enrichir avec de l’isolat, du crumble ou bien de la résine CBD.

Convection VS Conduction

Les vaporisateurs utilisent soit de l’air chaud (convection), soit une surface chaude (conduction) ou une combinaison des deux.

Pour les vaporisateurs à convection, vous chargez les fleurs séchées dans une chambre amovible qui se trouve à l’intérieur ou sur le dessus de l’appareil.

Une fois que le vaporisateur atteint la température désirée, vous attachez ou insérez la chambre à herbes et vous la laissez chauffer pendant environ une minute avant de tirer dessus.

Exemple : appuyer un steak sur une plaque chauffante.

Pour les vaporisateurs à conduction, il faut que l’herbe effritée soit compacte hermétiquement dans la chambre de chauffe intégrée où elle entre en contact direct avec la résistance.

Il faut ensuite appuyer sur un bouton pour que l’appareil atteigne la température désirée en quelques secondes, ce qui permet d’obtenir un tirage immédiat.

C’est un processus plus rapide et plus simple que la vaporisation par convection.

Attention, la plupart des vaporisateurs à conduction ne chauffent pas les fleurs de façon uniforme. Le matériau le plus proche de la résistance chauffe le plus, libérant la majorité de ses ingrédients actifs, tandis que l’herbe la plus éloignée est peu touchée.

Pour éviter tout gaspillage, vous devrez ouvrir la chambre de chauffe plusieurs fois au cours d’une séance et touiller l’herbe.

Le vaporisateur à conduction typique est petit et portable. Certains modèles se branchent à une prise électrique, d’autres plus récents utilisent des batteries rechargeables.

Les vapos à conduction standard sont fabriqués pour fonctionner avec des fleurs séchées ou des extraits, mais il existe également des appareils polyvalents dotés de deux types de chambres pour les huiles ou encore les e-liquides.

Vous pouvez également enrichir vos fleurs séchées avec du crumble ou de la résine CBD.

Bénéfices de la vaporisation

  • Lorsque vous choisissez de vaporiser vos fleurs de chanvre à la bonne température, vous inhalez approximativement 95% de cannabinoïdes, sans les effets nocifs de la combustion.
  • Le vaporisateur présente une température moins élevée (environ 190°). La fumée est donc plus douce et moins agressive pour la gorge et les poumons.
  • Ils sont réutilisables, compacts et portables . Ils sont également faciles à nettoyer et entretenir.
  • La vaporisation, en plus d’être moins noçive, est plus discrète que le joint. Elle ne présente pas d’odeurs et n’imprègne pas les tissus.
  • La vaporisation permet également de préserver les goûts et saveurs de la fleur de chanvre.
  • C’est un investissement à moindre coût sur le long terme. En effet, la vaporisation demande une quantité moindre de CBD et vous procurera les mêmes effets que la fumée classique. Cela vous permettra d’économiser et d’amortir le prix du vaporisateur.
  • Le dosage est facile à contrôler.
  • Grâce à la vaporisation et à l’inhalation optimale des cannabinoïdes et terpènes, vous obtenez de meilleurs effets que les modes de consommation classiques. Le choix de la température de chauffe permet de mieux cibler ce que l’on cherche à obtenir.
  • La vaporisation facilite l’arrêt du tabac.

Bien choisir son vaporisateur

Il existe aujourd’hui une large gamme de vaporisateurs sur le marché. Cependant, il n’y a pas référence en la matière. Le choix de votre vaporisateur dépendra principalement de vos goûts et vos préférences.

Son coût dépendra des matériaux utilisés pour la fabrication et de la technique employé (à convection ou à conduction).

Un bon vaporisateur n’a pas forcément à être cher et un vaporisateur coûteux n’est pas forcément le meilleur.

Avant de choisir, il faut déterminer l’usage que vous allez en faire, cela vous permettra d’orienter au mieux votre choix.

Pour l’achat d’un vaporisateur il faut se poser les questions suivantes :

  • Le nombre de personnes qui va utiliser le vaporisateur
  • Les méthodes d’inhalation
  • Vaporisateur avec ballon

Le vaporisateur à ballon utilise un plastique en polyester qui est noué à une extrémité et est muni d’un embout buccal à l’autre extrémité qui lui-même est relié à un adaptateur pour accéder à la chambre.

Le ballon en plastique se remplit de vapeur par convection d’air forcée et une fois plein, il peut être retiré de l’adaptateur, prêt à être utilisé. La vapeur peut être stockée pendant environ 10 minutes dans le ballon.

  • Vaporisateur avec embout ou tuyau

Le vaporisateur à embout ou tuyau, utilise un tube en plastique ou en silicone qui est connecté au sommet de la chambre d’où la vapeur va sortir et l’autre extrémité est l’embout par lequel vous inhalez la vapeur. Les longueurs de tube disponibles varient pour vous offrir plus de mobilité.

  • La fréquence d’utilisation
  • La batterie et le mode d’utilisation : vaporisateur portable ou de bureau ?

Certains modèles fonctionnent par secteur ou sur batteries rechargeables. L’autonomie des batteries varie de 30min à 3h. Le choix dépendra de vos habitudes de consommation.

  • Aspect du vaporisateur : discret ou non
  • Coût

Le système de chauffe est un critère de choix. Il est réglable sur la plupart des modèles avec une gamme plus ou moins étendue de températures. Le réglage de la température ne doit pas excéder 230°C afin d’éviter les effets néfastes de la combustion. 

Choisir la bonne température de vaporisation permet de bénéficier au maximum de tous les principes actifs de vos fleurs et résines CBD

Fleurs CBD & CBG

Découvrez notre gamme de fleurs cbd indoor, en dessous de 0,2% de THC avec du CBG, une vingtaine de variétés à prix juste!

acheter

Résines & Hash CBD

Découvrez notre gamme de hash cbd, des résines de diferentes formes et différents goût à 0% de THC!

acheter

Huiles CBD CBG

Découvrez notre gamme d’huiles CBD, CBG idéales pour votre quotidien et votre bien être. De nombreux produits au choix!

acheter